On entend parler d’inflation sur toutes les chaines de TV, à la radio, ou dans les éditos comme ici.

La définition précise de l’inflation est lorsque l’on constate que les prix augmentent plus vite que les salaires. Ce phénomène entraîne une baisse de la quantité de biens et services qu’un ménage, peut acheter.

On la ressent sur les charges courantes de consommation, d’électricité, de carburant, les taux d’emprunts, etc., nous privant en partie de l’accès aux loisirs : culturels, sportifs pour les plus évidents.

Bref, tout le monde voit bien au quotidien que tout est plus cher. Mais qu’en est-il de l’impact de cette inflation sur le marché du stockage et du garde-meubles ? On essaye de tout vous dire dans cet article.

L’évolution du marché de l’immobilier impact le marché du stockage.

le marché de l’immobilier impact le marché du stockage

La majorité des besoins de stocker ses meubles est liée à un projet immobilier (achat-vente). Le prix de l’immobilier pour les transactions résidentielles a augmenté de 22% sur les 10 dernières années. Partout, le marché immobilier se tend. Il y a eu moins de transactions réalisées sur le dernier trimestre de 2022.

La loi énergie climat précipite des logements sur le marché de la vente. Sans preneur. Ceux-ci, investisseurs comme particuliers, dans l’expectative d’une année 2023 ne commençant pas sur de bons augures.

Alors forcément, les besoins et les demandes de stockage diminuent aussi. Heureusement, d’autres cas d’utilisations existent :

  • Les expatriés,
  • Les travaux,
  • Les étudiants,
  • Les professionnels,
  • Les succesions.

Dans le domaine du stockage, cela n’a donc aujourd’hui que peu d’incidence. Ce qui est déjà stocké est facturé, les devis déjà en cours aboutissent en majorité.

Donc à priori, pas ou peu de phase inflationniste sur le prix du stockage, voire une baisse. Pourquoi ? Si le ralentissement de l’immobilier a pour conséquence de tendre le marché du stockage, les différents opérateurs seront peut-être plus agressifs sur leurs tarifs pour optimiser leur taux de remplissage. Enfin, le ralentissement économique national aura pour conséquence de générer de la surface non occupée et de nouveaux concurrents pourraient apparaître.

Et ça, c’est bien une bonne nouvelle dans ce contexte !

L’impact des charges courantes ?

L’énergie

L’inflation la plus importante constatée est celle sur l’électricité, le carburant, et les conditions salariales.

Les contrats de couverture d’énergie (électricité-gaz) passés en 2021 vont voir leurs augmentations tarifaires mis en négociation dès cette année.

La loi de finance de 2023, entérine la hausse des tarifs à 15 % à compter du 1er janvier 2023 pour le gaz, et à 15 % pour l’électricité à compter du 1er février 2023.

La limitation est supérieure à celle de 2022 (qui était de 4 %) mais elle concerne tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes.

Il y aura donc bien un impact sur les frais fixes pour les stockeurs. Il sera concédé sur les marges ou répercuté sur le coût des prestations, cela reste à la diligence de chaque intervenant du marché, bien entendu. Il y a donc là un risque d’augmentation des prix du stockage. Mais tous les types de garde meuble ne seront pas impactés de la même manière. Si l’on considère l’électricité, les centres de self-stockage (accès livre 24h/24 avec digicode) consomment beaucoup plus d’électricité que les gardes meuble classique. En effet, dans ces centres en self-service, lorsqu’il y a un visiteur, chaque box doit être éclairé, ainsi que tous les communs (accueil, couloirs, ascenseurs). Dans le garde meuble traditionnel, l’accès n’est pas possible chez les déménageurs en général et sur rendez-vous pour d’autres acteurs du marché comme le spécialiste du stockage mobile, pour qui la consommation d’énergie est quasi nul, donc pas de raison d’inflation.

Les charges salariales

L’augmentation des rémunérations étant un effet palliatif et aggravant de l’inflation, nous n’y couperons pas.

Les conditions d’emploi (peu de télétravail dans le domaine du garde meuble, travail sur 6 jours ouvrables, etc.) ou de rémunération devront et seront comme dans d’autres secteurs revus à la hausse avec un impact probable sur les prix du marché du garde meuble.

Il y a dans quasi tous les secteurs d’activité à ce jour, plus d’offres d’emploi que de postulants. Là encore, il y a un risque de sur-inflation.

Et le stockage mobile, quels impacts ?

stockage mobile et inflation

Comme dit précédemment, l’inflation sur les coûts de l’électricité n’aura pas d’effet sur les prix du mètre cube stocké. Mais comme dans tous les secteurs, il est touché par la crise, l’inflation indirecte. Cependant, avec un effet moindre et surtout quantifiable.

La spécificité de ce concept de garde meuble innovant est la livraison des box de stockage à votre domicile. Cela vous dispense de louer un camion de déménagement et de faire appel à de la main d’œuvre pour charger vos affaires. Alors certes, l’augmentation du carburant a un impact inévitable sur le coût des prestations de ce type de location de box stockage puisqu’ils les livrent chez vous. Mais sans cette solution confortable, la méthode classique est de louer un camion. En louant ce véhicule, l’impact de l’augmentation du gasoil sera le même sur votre projet.

De plus, ce véhicule, souffre de la loi de l’offre et de la demande. Vous avez donc un tarif fluctuant selon le calendrier. Peut-être un kilométrage limité. En tous cas une durée.

Il est à rendre avec le plein de carburant, et sans dommage supplémentaire.

Le stockage mobile comme celui proposé par Mobile Cube Service permet de :

  • Maitriser la taille du contenant.
  • Prendre son temps pour charger ses meubles.
  • Ne manipuler qu’une seule fois ses biens à stocker.
  • Pas de surplus kilométrique.
  • Pas de risque de facturation de caution pour dommage « collatéral ».
  • Un coût annoncé, clair et défini dès la signature du contrat.

Le prix de la prestation est en all inclusive ! Le dépôt, l’enlèvement, le temps de stockage comme la livraison du container par un prestataire est défini, expliqué en amont.

Pas de surprise, pas d’incidence au jour le jour qui serait fonction de l’offre et de la demande. Pas d’inflation indexée au m2 de stockage loué, pas de facturation supplémentaire.

En conclusion, inévitablement, les coûts de stockage garde meuble vont augmenter pour les clients (carburant pour acheminer ses affaires dans l’entrepôt, électricité dans les centres de self stockage, charges salariales). Malgré tout, cette augmentation ne devrait pas être significative car compensée en partie avec de nouveaux acteurs du marché cherchant à remplir leur surface devenue non occupée ou des solutions innovantes et économiques.